Dialogue imaginaire entre deux gars à propos des femmes avant le triomphe de la modernité.

“C’est tellement chiant de convaincre une femme de coucher avec nous.”

“C’est clair. Tu dois d’abord l’épouser, donc aller voir sa famille, ses parents, et surtout son père protecteur. Payer pour le mariage, etc. Et ça c’est juste au début. Qui veut passer toute sa
vie à être lié à une femme, responsable de son bien être et de ses enfants? J’ai juste envie d’être libre, de n’avoir aucun engagement à long terme et de pouvoir prendre du plaisir pour une nuit ou plus si affinité. ”

“Trop de soucis! ”

“J’aimerais qu’il y ait un moyen plus simple pour avoir un peu d’action”

“Ben, c’est peut-être possible…”

“Comment ça ?”

“Et si nous commençions à dire aux gens que le mariage est un moyen d’oppresser les femmes?”

“Qui croirait une chose pareille ?”

“C’est ici que ça devient brillant! Tout ce qui protège les femmes d’être entubées par des gars comme nous, on le décrit comme participant à l’arrièration de la femme, à son oppression et à la négation de leur liberté de choix.”

“Hmm… ça a l’air interéssant mais je sais pas, ça serait difficile à faire avaler.”

“Allez mec! Utilise ton imagination.”

“Ok, le plus gros obstacle serait le père. Peut-être que si on amenait les filles à penser que leur père est trop protecteur…”

“Ouais sauf qu’on exagère ça puissance 1000! On les ammène à penser que leurs pères sont des esclavagistes! Que ce sont des bouffons archaique qui prennent plaisir à contrôler leurs filles et à les faire souffrir.”

“Mais pourquoi les filles penseraient une chose pareil de leur propre père?”

“On leur dit juste que leurs pères font partie du système social qui a pour but exclusif d’abuser des femmes et de fruster leurs intérêts. On peut même nommer ce système d’après le noms des pères.”

“pèretature?”

“Je pensais à ‘patriarcat'”.

“J’aime ça!”

“Donc on décrit les pères comme faisait partie de ce patriarcat oppresseur et on se présente nous-mêmes comme des chevaliers blancs venus sauver ces pauvres filles innocentes de cet abusif système de contrôle.”

“J’aime ça! Mais si les pères nient qu’ils font partie de cette sorte de conspiration contre leurs propres femmes et filles?”

“Hmm, bien vu… Je sais! On leur dit que c’est ‘l’interiorisation du patricarcat!”

“C’est tellement fou que ça peut marcher!”

“Une fois qu’on a mis tout ça en place, on dit aux femmes que le meilleur moyen de combattre ce satané patriarcat est d’abandonner la maison parentale et de pratiquer ‘l’autonomie sexuelle’ avec des gars comme nous.”

“Ouais ça m’a l’air bien ! Et on fait quoi de leur religion ? Elles ne vont pas se sentir mal de violer leur ethique si frontalement?”

“Facile, on leur dit que la religion fait partie ce satané patriarcat. Si c’est trop on a qu’à dire que quoi que la religion dise à propos des femmes, c’est sur la base du patriarcat et qu’il faut réinterpréter les textes pour qu’ils soient plus ‘equitable’. Evidemment on peut décrire tout les érudits religieux comme supportant le contrôle malveillant à l’encontre des femmes.”

“Génial!”

“Maintenant allons répendre le message, asseyons-nous et attendons les meufs venir à nous pour exercer leur liberté retrouvée!”

“Ouais! Au fait, comment devrions-nous appeler ce nouveau message d’espoir ?”

“Pourquoi pas feminisme? Comme ça elles penseront que nous esseyons de libérer les femmes et que nous servons leurs intérets !”.

Translated by: Rayan

Dialogue imaginaire entre deux gars à propos des femmes avant le triomphe de la modernité. "C'est tellement chiant de…

Posted by Le Fondamentaliste on Monday, September 18, 2017

Daniel Haqiqatjou

View all posts